Lait engagé

Durée de lecture : 2 minutes

Si nous vous racontions une belle histoire de lait ?

Aujourd’hui, nous allons faire le portrait de Damien Baril, l’un des éleveurs laitiers de la société « De
nous à vous » acteur d’un projet un peu fou : celui de faire du lait équitable.
Damien Baril est éleveur laitier en Vendée. Ils sont 2 associés et un salarié pour s’occuper de 75
vaches laitières ainsi que de quelques parcelles céréalières.


Tombé dedans depuis le plus jeune âge, il est la 5éme génération de producteurs laitiers dans sa
famille. Ce qui n’est pas le cas de son associé, Alex. Celui-ci est un « hors cadre familial », un
producteur qui ne reprend pas l’exploitation de ses parents. Cette histoire montre à quel point faire
du lait est avant tout une aventure humaine. Autrefois salarié, Alex a mis 5 ans avant de passer le
cap et de s’associer. Ils sont désormais trois à prendre les risques ensemble et à produire,
transformer et vendre 100 % de leur lait sous leur marque ( En direct des Éleveurs) et dans leur
propre laiterie ( SAS de nous à vous ).

Avant d’entrer dans le commerce équitable, la marque était labellisée Bleu Blanc Cœur, un label
orienté principalement sur la nutrition et la santé humaine. C’est finalement grâce à leur proximité
géographique, que le label Agriéthique et la marque « En direct des Éleveurs » se sont rencontrés.
Mais à cette époque-là, il n’y a pas encore de filière lait équitable. Les deux acteurs se sont donc mis
autour de la table. Cela a commencé par une explication concrète de ce qu’est le commerce
équitable origine France. Il a fallu creuser le sujet, présenter cette certification à l’ensemble des
éleveurs. Ils se sont rendu compte qu’ils remplissaient tous les objectifs du commerce équitable
( transparence de la filière, circuit court, rémunération des producteurs… ), tout cela grâce à un
modèle unique.

« avoir la certification commerce équitable, nous permet
surtout d’expliquer en quoi l’industrie laitière aujourd’hui n’est pas équitable ».

Damien Baril

Ce que la labellisation a apporté, c’est d’abord une reconnaissance du travail effectué. Les rayons
laitiers ne manquent pas d’étiquettes et de couleurs. En direct des Éleveurs, c’est une marque qui
garantit un revenu minimum à 1700 euros net par mois pour les éleveurs. Agriéthique assure aussi
une mise en réseau et une aide dans la communication pour la marque.
Le lait, c’est avant tout une histoire de quelques grands monopoles. Pour se faire une place dans cette
industrie, il faut être solidaire et différenciant.
Pour reprendre les propos de Damien, « avoir la certification commerce équitable, nous permet
surtout d’expliquer en quoi l’industrie laitière aujourd’hui n’est pas équitable ».